Rhétorique visuelle 

Nous vivons dans un monde où de plus en plus d'images nous entourent, créant ainsi une culture visuelle que nous pourrions définir comme un système général de formes symboliques auxquelles on accède par le sens de la vue et qui donne un sens au monde dans lequel vivent les personnes qui appartiennent à ce système. La culture visuelle est l'un des outils qui construisent le sens de l'esprit, c'est-à-dire le système qui donne un sens à nos vies, mais qui, à son tour, influence la façon dont nous percevons et interprétons.
Le langage que nous aborderons sera le langage visuel, c'est-à-dire celui basé sur les images, source essentielle de ce système de communication, différent de celui basé sur les mots, auquel nous sommes plus habitués. Il existe bien sûr un niveau instinctif, en vertu duquel l'oeil humain capte l'image et, une fois inscrite dans un segment de temps précis, la transmet au cerveau. Mais à côté de cela, il existe, même dans sa forme la plus simple, deux niveaux de perception sous-jacents : le niveau descriptif, dans lequel on perçoit les lignes et les formes de l'image, qui systématisent une certaine figuration ; et un niveau symbolique, dans lequel, à partir des éléments constitutifs de l'image, on procède à son interprétation.
Comme nous l'avons déjà mentionné, les aspects objectifs et subjectifs sont présents dans cet acte de communication. Nous avons donc un premier plan dénotatif ou description objective des éléments que nous percevons et un second plan connotatif des éléments que nous percevons.
Comme nous l'avons déjà mentionné, les aspects objectifs et subjectifs sont présents dans cet acte de communication. Nous avons donc un premier plan dénotatif ou description objective des éléments que nous percevons et un second plan connotatif des éléments que nous percevons.